Pages

mercredi 2 juillet 2014

Deep water !



Une météo maussade sur les lieux de notre destination initiale et nous voilà embarqués pour un week-end au soleil, à la mer. Pas déplaisant ! Un retour aux sources à Marseille, histoire de se remémorer les quelques années étudiantes passées là-bas et qui paraissent malgré tout déjà loin !

A l'assaut du dévers de Figuerolles

Trois ans à Marseille et jamais fait de deep water dans le coin. Il faut que je déménage à 4h de là pour enfin y aller ! Classique quoi !


Chilling

Heureusement, on est toujours accompagné des copains locaux (plus pour longtemps !) et ça c’est bien sympa ! Une journée à Figuerolles, la Ciotat, le spot de deep water du coin. Pas eu l’occasion d’être avec eux ce jour-là mais ce n’est que partie remise. En tout cas, les photos parlent d’elles-même : une eau turquoise qui contraste avec un rocher orange, des lignes magnésie qui indiquent les prises et un bon dévers pour ne pas (trop) flipper en tombant !


...pas pour tout le monde! Hugo engage la viande !

Le lendemain, autre secteur de deep water : Niolon! Oui oui c’est un week end très sportif ! Le secteur est moins pratiqué que Figuerolles. On rencontre donc beaucoup de poussière dans les prises voire elles restent dans nos mains mais du coup on ne tombe pas de très haut ! Faut voir les choses du bon côté !

Le dévers de Niolon

Plaf' poussiéreux
 
et gros gainage !


Et finalement, le passage le plus agréable à grimper se trouve être une trav’ verticale où pour le coup les prises tiennent et ne sont pas grosses !

Max dans la trav' sympathique pendant qu'Arthur se prépare mentalement !

La trav'

Les gars en profitent pour tendre une slack au-dessus de l’eau et c’est parti pour quelques belles chutes mémorables ! Tout de même, Rémi et Jérôme nous démontrent leur savoir-faire en la matière en enchaînant les aller retours en face d’un voilier. Plutôt classe !


Un joli spot
Jérôme à la démo...
... et Clem à la chute !
Rémi voguant

Et comme un week-end pareil, ça fait vraiment vacances, on le termine en (re)visitant Marseille au gré des glaciers du Panier ou du marché de Noailles...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire