Pages

mardi 16 décembre 2014

Météores Météora



Il y a 5 ans, quand j’étais partie visiter la Grèce en voiture avec Claire pour couper entre les deux années de prépa, nous étions passées dans les Météores, émerveillées par ces formations rocheuses. Je m’étais dit : « Il faudra revenir faire un trip Kalymnos-Météores ». Kalymnos c’est fait. 

Monastère de Varlaam
Photo : Seb Laurent

On poursuit donc le voyage en comité réduit, Seb, Salomé, Marion et moi.

Monastère d'Agios Nikolaos
Photo : Seb Laurent
 
Ce qui change par rapport à Kalymnos :
- les chats se sont transformés en chiens
- l’équipement des voies est un brin plus espacé, le rocher plus douteux et les cotations... différentes !
- on mange encore mieux et pour encore moins cher
- l’ambiance et l’atmosphère du lieu est tout autre...
- il pleut !

Pillar of Dreams pas vraiment en condis...
 
Bref, malgré la pluie de la première nuit et un but au pied de Pillar of Dreams, vert de mousse, nous revoyons nos objectifs et optons pour Egg Dance. 

Egg Dance et son passage à enjamber
Photo : Seb Laurent
 
Cette voie de 130 m est caractérisée par une dernière longueur passant d’une tour de conglomérat à une autre. Difficile de se faire une idée de la taille de l’enjambement du sol... On verra là-haut.


Marion dans la première longueur
Photo : Seb Laurent

La grappe au premier relais !
Photo : Seb Laurent
Pour cette première voie, Seb en bon guide expérimenté, nous emmène toutes les trois en ribambelle au bout de sa corde ! On profite de la grimpe sans trop se soucier de l’équipement.


La grappe à l'assaut de la seconde longueur
Photo : Seb Laurent
 
Seb dans la fissure large de L3

Pendant qu'à R2, la vie est belle !
 
Puis arrive ce fameux pas d’enjambement. Seb, grand, se met plutôt mal et ce n’est pas pour nous rassurer !   En tête ou en moulinette, ça ne change finalement pas grand-chose. Si tu tombes, tu te cognes d’un côté ou de l’autre. 

Seb après le passage critique

Et content de ne pas être tombé !
  
Honnêtement, je n’ai jamais eu aussi peur dans un pas de grimpe ! J’ai envoyé la mauvaise jambe (la droite) si bien que je me suis retrouvée en grand écart au-dessus du vide avec le vent qui me faisait tanguer ! Un bon et long moment ... avant de prendre son courage et son gainage à deux mains pour ramener la seconde jambe sans tourner du mauvais côté!

Le fameux passage
Photo : Seb Laurent

Petit conseil, envoyer la jambe gauche en premier permet de ramener la suivante beaucoup plus facilement que l’inverse !!
 
L'arrivée au sommet pendant que Salomé attend son tour
Photo : Seb Laurent

Marion et Salomé se débrouillent bien sur ce passage malgré quelques sensations pour elles aussi. Puis on termine par une jolie fissure raide avant d’atteindre le sommet. Pour une première voie dans les Météores, on n’est pas déçus !

Cours de lolotte avant le rappel
Photo : Seb Laurent
 
Les jours suivants nous apportent de la pluie. Nous testons les restaurants du coin et découvrons l'adresse à ne pas manquer : Plakias à Kastraki. Auberge très chaleureuse où nous sommes revenus quatre soirs d'affilée et où à chaque fois nous avions droit à de petites attentions particulières. Le quatrième soir, nous nous faisions offrir un dessert, du vin, deux digestifs par personne et le sourire de nos hôtes.
On en profite pour visiter le monastère Aghia Triada qui servit de décor à « Rien que pour vos yeux ». Après avoir visionné le James Bond la veille, cette visite nous a une toute autre saveur !

Le monastère d'Aghia Triada
 
Encore de la pluie et nous optons cette fois pour un site de couenne à proximité de Kastraki : Mouzaki. Des colos en dévers, assez intenses et de belles envolées en dalle. Là encore on se dit que le temps des voies à Kalymnos est bien loin.

Une balade humide...

Enfin, nous avons droit à une journée grise mais sèche. Toutes les tours ne sont pas praticables mais nous trouvons notre bonheur à Doupiani. Avec Seb nous partons dans Duett 7a, 155m pendant que Marion et Salomé s’offrent l’arête de Doupiani, Pantokratoras 6a+, 125m. 

Salomé dans l'une des longueurs typiques de Doupiani
 
Comme d’habitude, les points ne sont pas à côté, le rocher nécessite de l’attention mais la voie est globalement bien équipée. Des points au niveau des pas durs et de l’espace dans les fins de longueurs en général. Une erreur de lecture du topo au niveau de la longueur en 7a nous emmène dans une variante en dièdre sensiblement aussi difficile voire plus et nous retrouvons notre itinéraire dans la dernière longueur à peine moussue.

Au départ de L3 en 6c
Photo : Seb Laurent
Le dièdre de notre quatrième longueur en 7a/b
 
Pas grand chose dans les mains dans L4
Photo : Seb Laurent

Heureusement la dernière longueur est plus facile !

Nous terminons cette journée avec l’ascension de The Bell par la voie Pathfinder 6b+, 100m. Trois longueurs qui montent crescendo en difficulté. Seb et Marion passent devant et nous suivons en réversible avec Salomé pour nous retrouver tous les quatre au sommet de cette jolie voie.
 
Au sommet de The Bell

Nous filons le soir même en direction d’Athènes dans le but de grimper à Mavrosouvala mais là encore, la pluie nous emmène directement au musée de l’Acropole qui fut une superbe alternative.

La face de Doupiani avec deux grimpeurs sur son arête

En attendant l’avion, nous visitons le petit site de Vrachokipos, sympathique et teigneux, proche de l’aéroport mais qui rivalise difficilement avec tous les autres sites et belles voies que nous avons pu rencontrer ces trois dernières semaines.

Le Grand Monastère
 
La météo nous a empêché de profiter pleinement des voies que proposent les Météores mais nous avons pu néanmoins nous imprégner du cadre enchanteur des lieux. Il n’y a plus qu’à revenir !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire